Accueil » Tout Savoir Sur Le Cheval Islandais

Tout Savoir Sur Le Cheval Islandais

Le cheval Islandais est une race de chevaux de selle originaire d’Islande. Il est caractérisé par sa petite taille, sa grande robustesse et sa capacité à posséder cinq allures différentes, dont le tölt et l’amble. Les Islandais ont une grande fierté envers leurs chevaux, qui ont été préservés grâce à l’interdiction des importations depuis le xe siècle. Aujourd’hui, cette race est représentée par des associations dans 19 pays et est utilisée pour une variété d’activités, allant du gardiennage de moutons aux compétitions d’allures spéciales.

Origine et histoire du Cheval Islandais

Une origine Viking

Le cheval Islandais est une race équine unique en son genre, qui possède une histoire riche et fascinante. Les origines de cette race remontent aux temps des Vikings, qui ont colonisé l’Islande au IXe siècle. Les Vikings ont apporté avec eux des chevaux de selle qui étaient utilisés pour les travaux agricoles, le transport et les guerres.

Ces chevaux étaient probablement issus de croisements entre des chevaux celtiques, espagnols et orientaux, et étaient relativement petits et robustes. Ils étaient particulièrement adaptés aux conditions difficiles de l’Islande, avec son climat rude et ses terrains escarpés. Les Vikings étaient très fiers de leurs chevaux et les utilisaient souvent dans leurs sagas et leurs poèmes.

Au fil du temps, les chevaux apportés par les Vikings se sont adaptés à leur environnement islandais et ont développé des caractéristiques uniques qui les distinguent des autres races de chevaux. L’isolement géographique de l’Islande a permis aux chevaux de se reproduire sans croisements avec d’autres races, ce qui a contribué à la préservation de leur pureté génétique.

En 982, l’Islande a adopté la loi de la terre, qui interdisait l’importation d’animaux sur l’île. Cette loi a été renforcée au XIIIe siècle par le roi norvégien Haakon IV, qui a interdit l’exportation de chevaux islandais. Ces mesures ont permis de préserver la pureté génétique de la race et d’éviter toute contamination par des maladies équines.

Au fil des siècles, les chevaux islandais ont été utilisés pour diverses tâches, notamment comme montures pour le transport et les voyages, comme animaux de travail pour l’agriculture et le bétail, et comme montures de guerre pour les Vikings. Les chevaux ont également été utilisés pour la chasse à la baleine et pour la surveillance des pêches côtières.

Le développement de la race islandaise a été influencé par la sélection naturelle ainsi que par l’élevage sélectif pratiqué par les Islandais. Les chevaux islandais ont développé une grande résistance aux conditions climatiques extrêmes de l’Islande, en se contentant d’une nourriture pauvre et en étant capables de survivre à des tempêtes de neige et de vent.

Islandais en hiver

Le cheval Islandais du XXe siècle à nos jours

Au XXe siècle, les Islandais ont commencé à exporter leurs chevaux en Europe et en Amérique du Nord. Cependant, cela n’a pas été sans controverse. En 1950, l’Islande a interdit l’exportation de chevaux afin de protéger sa race chevaline nationale. Cette interdiction a été levée en 1960, mais avec des restrictions strictes. Les chevaux ne pouvaient être exportés que s’ils étaient vendus à des étrangers sans papiers d’enregistrement, de sorte qu’ils ne puissent pas être utilisés pour élever des chevaux hors de l’Islande.

Cela a changé dans les années 1980, lorsque l’Union européenne a commencé à mettre en place des réglementations pour la protection des animaux. Les restrictions d’exportation ont été levées pour les chevaux enregistrés et élevés en Islande, et l’exportation de chevaux islandais s’est rapidement développée. Aujourd’hui, les chevaux islandais sont élevés dans de nombreux pays à travers le monde, avec des associations de race dans 19 pays différents.

La popularité des chevaux islandais s’est également accrue en raison de leur polyvalence. Ils sont utilisés pour l’équitation de loisir, les compétitions d’allures spéciales, la randonnée, l’agriculture, la surveillance des troupeaux de moutons, et même la boucherie. En effet, la viande de cheval islandais est une spécialité en Islande, où elle est considérée comme un mets délicat.

En conclusion, les chevaux islandais sont une race unique et précieuse qui a survécu sans croisement depuis plus de mille ans grâce à la sélection naturelle et à la protection des Islandais. Aujourd’hui, ils sont appréciés dans le monde entier pour leur polyvalence, leur personnalité charmante et leur grande beauté.

chevaux islandais
Groupe de chevaux islandais – Par David Blaikie [CC BY 2.0]

Caractéristiques physiques du Cheval Islandais

Description du physique

Le cheval islandais est un cheval de petite taille (poney considéré comme cheval de selle). Il a un corps compact et musclé, avec une tête large et un profil droit ou légèrement concave. Ses yeux sont grands et expressifs, ses oreilles sont de taille moyenne et son encolure est forte et bien musclée.

Son poitrail est large, ses épaules sont obliques et son dos est court et fort. Les hanches sont musclées et légèrement inclinées, et la queue est attachée bas et est souvent portée en brosse. Les membres sont courts et robustes, avec des articulations solides et des sabots durs. Il dispose d’une crinière et d’une queue épaisse et ondulée, qui lui permet de se protéger du froid et du vent.

Taille et poids moyens

Le cheval islandais est une race de petite taille, avec une hauteur moyenne au garrot comprise entre 1,35 et 1,45 mètre. Les mâles sont généralement plus grands que les femelles. Leur poids moyen varie entre 300 et 400 kilogrammes. Bien que cela puisse sembler léger pour un cheval, leur petite taille et leur construction compacte leur donnent une grande force et une grande agilité. Cela leur permet de traverser facilement les terrains difficiles de leur environnement naturel en Islande.

Robe et couleurs courantes

Les chevaux islandais ont une grande variété de couleurs et de robes, ce qui les rend très populaires parmi les amateurs d’équidés. Voici quelques-unes des robes et des couleurs courantes chez ces derniers :

  • Noir : Le noir est une couleur très courante chez les chevaux islandais. Les chevaux noirs ont souvent une crinière et une queue noires, mais ils peuvent également avoir une crinière et une queue de couleur différente.
  • Alezan : L’alezan est une couleur de robe très courante également. Les chevaux alezans peuvent varier du roux clair au brun foncé.
  • Gris : La couleur grise est également assez courante chez ce dernier. Cela peut être de couleur gris clair, gris foncé ou presque blanc.
  • Bai : Les chevaux bai ont une robe brune avec des nuances de rouge ou de marron. Cette couleur est aussi courante chez les chevaux islandais.
  • Palomino : Les chevaux palomino ont une robe dorée avec une crinière et une queue blanches. Cette couleur est moins courante chez les chevaux islandais que chez d’autres races de chevaux.
  • Pie : Ils peuvent également avoir une robe pie, qui est une combinaison de deux couleurs ou plus. Les robes pie les plus courantes chez les chevaux islandais sont le pie noir et blanc et le pie alezan et blanc.

Il est important de noter que la race n’est pas sélectionnée en fonction de la couleur ou de la robe, mais plutôt de la conformation, du tempérament et des aptitudes. Les chevaux islandais sont également connus pour leur crinière et leur queue abondantes, qui ajoutent à leur beauté et à leur élégance.

Cheval Islandais
Islandais pie – Par Michael Apel [CC BY-SA 3.0]

Tempérament et utilisation du Cheval Islandais

Caractéristiques de caractère

Les chevaux islandais sont connus pour leur caractère amical, docile et curieux. Ils sont réputés pour être très attachés à leur propriétaire et sont souvent décrits comme des animaux très intelligents. Ils sont également connus pour leur grande endurance, leur résilience et leur capacité à s’adapter aux conditions climatiques difficiles.

Cependant, comme pour tout cheval, le caractère individuel peut varier. Certains animaux peuvent être plus têtus ou difficiles à entraîner que d’autres, et certains peuvent être plus nerveux ou timides. Il est donc important de prendre le temps de bien connaître le caractère de chaque cheval et de travailler avec lui de manière appropriée pour établir une relation de confiance et de respect mutuel.

En général, les chevaux islandais sont considérés comme des animaux très fiables et sûrs pour les cavaliers débutants ou expérimentés, en raison de leur nature douce et de leur capacité à bien s’adapter à différents niveaux de compétence équestre.

Utilisations

Les chevaux islandais sont utilisés pour une variété d’activités, notamment pour l’équitation de loisir, les compétitions sportives, le travail à la ferme, les randonnées équestres, les spectacles et les courses.

Les compétitions sportives spéciales pour les chevaux islandais sont très populaires, notamment les courses de tölt et les compétitions d’allures. Les courses de tölt sont des compétitions de vitesse où les chevaux doivent effectuer le tölt sur une distance donnée, en compétition directe les uns contre les autres. Les compétitions d’allures, quant à elles, jugent la qualité de chaque allure d’un cheval, notamment le trot, le galop et le tölt.

Cheval au tölt
Cheval islandais au tölt – Par Dagur Brynjólfsson [CC BY-SA 2.0]

En plus des activités sportives, les chevaux islandais sont également utilisés pour le travail à la ferme en Islande, en particulier pour la gestion des moutons. En raison de leur agilité, de leur intelligence et de leur endurance, ils sont excellents pour aider à rassembler les moutons dans les montagnes et pour les ramener à la ferme.

Enfin, ces derniers sont également très populaires pour les randonnées équestres, notamment en Islande, où ils sont utilisés pour explorer les paysages magnifiques et les terrains difficiles. Ils sont très endurants et peuvent facilement transporter des cavaliers et leurs bagages sur de longues distances dans des conditions parfois extrêmes.

Allures

L’une des caractéristiques les plus remarquables de l’Islandais est sa capacité à effectuer jusqu’à cinq allures naturelles différentes, dont trois sont communes à toutes les races de chevaux: le pas, le trot et le galop. Les deux autres allures, uniques à la race islandaise, sont le tölt et l’amble.

Le tölt est une allure à quatre temps, dans laquelle les pattes diagonales se lèvent et retombent ensemble, produisant une sensation de douceur et de confort pour le cavalier. Il peut être effectué à différentes vitesses, du pas rapide à une vitesse proche du galop. Le tölt est considéré comme une allure très confortable pour le cavalier et le cheval, ce qui en fait l’une des raisons pour lesquelles l’Islandais est si apprécié en tant que monture de loisir.

L’amble, quant à elle, est une allure à deux temps dans laquelle les pattes du même côté se lèvent et retombent ensemble. Cette allure est également très douce pour le cavalier, mais elle est moins rapide que le tölt.

Les chevaux islandais peuvent également effectuer les trois allures communes à toutes les races de chevaux, mais le tölt et l’amble sont considérés comme leurs allures de prédilection. Les chevaux islandais sont donc très appréciés pour leur confort et leur polyvalence en tant que monture de loisir, mais également pour leur performance dans des compétitions d’allures spéciales, où ils peuvent montrer leur aptitude à effectuer des allures uniques et agréables pour le cavalier.

Equidé d'Islande
Cheval islandais avec son épais manteau d’hiver – Par Andreas Tille [CC BY-SA 3.0]

Élevage et soins du Cheval Islandais

Description de l’élevage

Comme son nom l’indique, le cheval Islandais est originaire d’Islande et y est élevé depuis des siècles. Les élevages de chevaux islandais sont présents sur l’ensemble du territoire islandais, mais la plupart sont situés dans le sud du pays, où les conditions climatiques sont relativement plus clémentes.

Les chevaux islandais sont élevés dans des fermes, où ils peuvent profiter des vastes pâturages qui leur offrent une alimentation naturelle riche en herbe et en lichens. Les éleveurs islandais ont conservé les méthodes traditionnelles d’élevage, qui reposent sur une grande attention portée à la santé et au bien-être des chevaux.

L’élevage de chevaux islandais est strictement réglementé par les autorités islandaises, qui veillent à ce que les chevaux soient en bonne santé et exempts de maladies. Les chevaux sont régulièrement examinés par des vétérinaires et sont soumis à des tests de dépistage pour s’assurer qu’ils ne sont pas porteurs de maladies contagieuses.

En dehors de l’Islande, les chevaux islandais sont également élevés dans d’autres pays, en particulier en Europe de l’Ouest, en Scandinavie et en Amérique du Nord. Dans ces pays, les éleveurs travaillent à préserver les caractéristiques uniques de la race tout en adaptant les méthodes d’élevage aux conditions locales.

Soins nécessaires

  • Nourriture : Le cheval Islandais est capable de vivre dans des conditions climatiques extrêmes, mais il a besoin d’une nourriture de qualité pour rester en bonne santé. Dans les pâturages islandais, ces chevaux se nourrissent principalement d’herbe et de foin. Si vous êtes propriétaire d’un Islandais, il est important de vous assurer qu’il a suffisamment de nourriture de qualité, notamment en hiver lorsque l’herbe est rare.
  • Maladies : Comme toutes les races de chevaux, les Islandais sont sujets à diverses maladies. Il est donc important de surveiller leur état de santé et de prendre les mesures nécessaires pour prévenir les maladies. Les maladies courantes chez les Islandais comprennent la colique, la fourbure, la toux équine, la gale de boue, etc.
  • Consanguinité : En raison de son isolement géographique, le cheval Islandais a été élevé en vase clos pendant de nombreux siècles. Cela a conduit à une forte consanguinité dans la race. Bien que la consanguinité ait ses avantages en termes de stabilité génétique, elle peut également entraîner des problèmes de santé. Par conséquent, il est important pour les éleveurs d’Islandais de surveiller les taux de consanguinité et d’essayer d’introduire de nouveaux gènes dans la race pour éviter les problèmes de santé.

Les soins nécessaires pour les chevaux Islandais sont similaires à ceux des autres races de chevaux. Ils doivent être nourris régulièrement avec de la nourriture de qualité, avoir accès à de l’eau propre et fraîche, être vaccinés contre les maladies courantes, avoir une bonne hygiène et être traités contre les parasites. Les propriétaires d’Islandais doivent également être attentifs aux signes de maladies et consulter un vétérinaire si nécessaire.

Conclusion

Pour conclure, le cheval islandais est une race unique et fascinante, qui a été préservée de toute influence extérieure depuis des siècles. Cela lui a permis de développer des caractéristiques physiques et comportementales remarquables, notamment ses cinq allures distinctes et son caractère docile et résistant.

L’élevage du cheval islandais est principalement concentré en Islande, mais la race a également été exportée dans plusieurs pays du monde entier, où elle est utilisée pour une grande variété d’activités, du loisir à l’élevage en passant par les compétitions d’allures spécifiques.

Comme tout animal, ce dernier a besoin de soins spécifiques pour rester en bonne santé et en pleine forme. Cela comprend une alimentation adaptée à son activité et à ses besoins, ainsi que des soins réguliers pour prévenir les maladies et les blessures. La consanguinité est un problème potentiel pour cette race, et il est important que les éleveurs prennent des mesures pour éviter les croisements trop étroits.

En somme, le cheval islandais est un joyau de l’héritage culturel islandais, ainsi qu’une race équine populaire dans le monde entier. Sa robustesse, sa polyvalence et sa personnalité en font un animal apprécié des cavaliers de tous niveaux, et sa longue histoire fascinante ne fait qu’ajouter à son charme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut